Histoire

Histoire du CMI

La naissance du Centre Musical International J.-S. Bach

En 1955 le Dr Henri Lémonon, organiste amateur et fervent de la musique de J.-S.Bach, entreprend seul, à ses frais, la restauration de l’orgue de Saint-Donat avec la complicité du Père Parrot curé de la paroisse. Après les premières réparations un concert est donné par Pierre Simonet le 4 décembre 1955.

Réalisant qu’il ne pourrait faire face seul à de plus amples travaux le Dr Lémonon crée l’association  » Les amis de l’orgue du XVIIIe Siècle » dont il devient président.

Le 29 mai 1960 a lieu le concert inaugural des orgues restaurées dans le style Silberman par Ernest Mulheisen, facteur d’orgues strasbourgeois. Ce concert est donné par Pierre Simonet à l’orgue et la violoniste Claire Chevilly.

Le 14 juin 1961 la célèbre organiste Marie Claire Alain vient à Saint-Donat pour rencontrer H.Lémonon et accepte de venir jouer l’année suivante. Ce même jour est créé le Syndicat d’Initiatives de Saint-Donat (président H.Lémonon, secrétaire général le Colonel T. Delaye). En 1961 trois concerts d’orgue sont donnés.

En janvier 1962 H.Lémonon a un entretien avec le Directeur de l’Architecture à Paris pour demander des subventions afin de commencer la rénovation des bâtiments entourant l’église (cloître, Palais Delphinal) et obtient une réponse favorable. Quelques jours plus tard il rencontre l’Inspecteur Général de l’Action Culturelle au Ministère de la Culture pour demander des subventions pour la rénovation de l’orgue.

Créé le 14 avril 1962, le CMI a été désigné au ministère des Affaires Culturelles comme un « Centre Culturel à rayonnement international ayant pour objet toutes études se rapportant à l’oeuvre du grand J.-S. Bach. »

Le Festival avec Marie-Claire Alain et Michel Corboz

Le CMI organise le premier festival en juillet 1962 avec beaucoup de succès. Marie-Claire Alain donne son premier concert en octobre 1962, concert qui remplit la collégiale.

Depuis cette date elle est revenue chaque année donner un ou plusieurs concerts pendant le festival. Elle en devient directeur artistique en 1969. Michel Corboz lui succèdera de 1988 à 1992.

De 1962 à 2005, le CMI a organisé 45 éditions du festival Bach.

L'académie d'orgue

En 1970 le CMI crée une Académie d’Orgue dirigée par Marie-Claire Alain accueillant de nombreux jeunes organistes de toutes nationalités.
Ces rencontres étaient, tout au moins au début, essentiellement franco-allemandes. Le 15 juin 1944 le village de St Donat avait subi des représailles nazies (qui avaient laissé des traces douloureuses chez les habitants).

Le Dr Lémonon explique : « Loin d’avoir oublié cette date nous voulions en tirer l’enseignement que les peuples entre eux doivent vivre à la lumière des hauts faits de leurs civilisations et non entretenir la rancœur de leurs exactions réciproques. Le culte que j’aurais voulu voir rendre à J.-S. Bach signifiait qu’avec sa musique nous prenions à notre tour à l’Allemagne, en représailles pacifiques, ce qu’elle avait de plus noble et de plus beau. En même temps nous affirmions qu’on ne saurait confondre la civilisation allemande avec les barbares du 15 juin 1944 ».

Les interprètes

Le Festival Bach a très vite rencontré un vif succès.

Venus de France et de l’étranger, des artistes se sont succédés pour assurer le renom de cette manifestation et pérenniser son histoire. Marie Claire Alain, Maurice André, Gaston Litaize, Tibor Varga, Jean-Pierre Rampal font partie des « premiers « .
Marie-Claire Alain donne son premier concert en 1962. Elle reviendra ensuite chaque année, deviendra directeur artistique du CMI, animera l’Académie d’Orgue créée en 1975. Elle adresse un dernier message au CMI pour le cinquantenaire en 2012.
Le CMI recevra d’autres organistes de renom : Anton Heiller en 1963, Yves Porcherot toujours adhérent, Pierre Cochereau, Lionel Rogg en 1965, Huguette Dreyfus en 1967, Arthur Grumiaux en 1968, André Isoir en 1975, Michel Chapuis en 1988. Jean Ferrard, venu en 1971 pour la première fois, retrouvera l’orgue de la collégiale en 2008. En 1981 viendront Louis Robillard et Pierre Perdigon qui deviendra un fidèle. En 2008 le CMI a reçu François-Henri Houbard et Thibaut Duret, en 2012, Helga Schauerte, puis en 2012 et 2013, Benjamin Alard.

Les œuvres de Bach et du répertoire baroque sont données par des ensembles et des interprètes prestigieux : L’Orchestre de chambre de Toulouse et son chef Louis Auriacombe, les Tudor Singers de Montréal, La Grande Ecurie et la Chambre du Roy avec J.-C. Malgoire, l’Orchestre Paul Kuentz, l’Orchestre Pro Arte de Munich, l’Orchestre de chambre de Stuttgart dirigé par Karl Münchinger, Les Musiciens du Louvre de Marc Minkowski, le « Dellers Consort »…  Et aussi :  Jordi Savall, Pascal Monteilhet, François-René Duchâble, Celine Frisch, Alice Piérot et Florence Malgoire.

Plus récemment, dans les années 2000, le CMI recevra : Les Folies Françoises avec Patricia Petibon, Le Café Zimmermann, l’ensemble Akademia dirigé par Françoise Lasserre, La Nouvelle Ménestrandie, l’ensemble «Barcarole» et Agnès Mellon, Musica Poetica, Le Duo de saxophones de Paris, Le Concert de l’Hostel Dieu et son chef Franck-Emmanuel Comte actuel Directeur Artistique du CMI.

La renaissance du CMI

Après la démission des administrateurs en place, une nouvelle équipe est élue.  
En 2007, sous l’impulsion de son nouveau directeur artistique, Franck-Emmanuel Comte (Le Concert de l’Hostel Dieu) le CMI a orienté son projet vers l’organisation d’une saison musicale programmant tout au long de l’année des concerts de musique baroque avec un temps fort en été.
La saison 2007-2008, avec 7 concerts, a remporté un vif succès. 
2008-2009 a proposé un nouveau programme sur le thème « Bach et ses pairs ».
En 2008, des subventions sont de nouveau accordées par le Conseil Général, la mairie de St-Donat, puis la Région Rhône-Alpes.

Depuis, les saisons s’enchaînent, s’ouvrant au large panorama des musiques baroques autour de l’œuvre de Bach, avec huit concerts annuels mais également :

  • des actions pédagogiques avec les établissements scolaires (découverte musicale et participation à certains concerts au côté des professionnels). 
  • des concerts chez l’habitant, en milieu rural et chez les partenaires du CMI. 

En juin 2012, le CMI célèbre son cinquantenaire. Une exposition au Palais Delphinal retrace l’histoire de l’association et deux concerts sont donnés à la collégiale à cette occasion.